Au Yémen, des attentats suicide dans trois mosquées font 142 morts

Daech a revendiqué les attentats qui ont fait au moins 142 morts vendredi 20 mars dans des mosquées au Yémen.

Par

Daech a revendiqué les attentats qui ont fait au moins 142 morts vendredi 20 mars dans des mosquées au Yémen.
Crédit: AFP/Mohammed Huwais

Dans la capitale Sanaa, un triple attentat suicide a eu lieu ce vendredi 20 mars contre deux mosquées dans lesquelles priaient des membres de la puissante milice chiite des Houthis, qui a pris le pouvoir à Sanaa en début d’année. Une quatrième attaque suicide a eu lieu devant une mosquée de Saada, dans le nord du pays, région d’origine des Houthis. Au moins 142 personnes sont mortes et 351 autres blessées, a indiqué à l’AFP un responsable du ministère yéménite de la Santé.

YEMEN-UNREST-BLAST
Crédit : AFP

Les attaques ont été revendiquées par le groupe État islamique (EI) dans un communiqué publié sur internet et signé d’une branche de l’EI au Yémen. Il s’agit des premières attaques revendiquées par Daech au Yémen, où le groupe terroriste le mieux implanté est Al-Qaïda, qui mène de fréquentes attaques contre les Houthis et les forces de sécurité.

Dans le communiqué, la «province de Sanaa» de l’EI assure que ces attaques ne sont que « la partie émergée de l’iceberg» et que d’autres suivront contre les Houthis. Le groupe terroriste évoque l’implication de cinq kamikazes: quatre d’entre eux se sont fait exploser dans les deux mosquées de Sanaa et le cinquième à Saada.

Cette revendication intervient deux jours après un autre attentat revendiqué par l’EI, qui a fait 21 morts au musée du Bardo à Tunis, dont 20 étrangers.

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé