Appel d'offre pour la 4G: les trois opérateurs candidats

Maroc Telecom, Méditel et Wana Corporate ont répondu présent à l'appel d'offre lancé par l'ANRT pour l’octroi de licences pour la 4G au Maroc.

Par

4G
Crédit : DR

Suite à l’appel à concurrence pour l’octroi de licences 4 G dont la date limite était fixée au jeudi 12 mars, les trois opérateurs marocains de téléphonie mobile se sont manifestés en présentant leurs candidatures.« À la date limite de dépôt des dossiers de candidature, trois sociétés ont déposé leurs dossiers. Il s’agit de Itissalat Al-Maghrib (Maroc Télécom), Médi Telecom, Wana Corporate » indique le communiqué de l’ANRT.

L’ouverture des dossiers de candidature a été effectuée sous la présidence de M. Azdine EL Mountassir Billah,le directeur général de l’ANRTen présence des représentants des soumissionnaires.

Selon l’Agence qui se réfère au règlement de l’appel à concurrence, «  l’évaluation des dossiers des candidatures se fera notamment sur la base des engagements des candidats en matière de déploiement d’infrastructures, de couverture, de qualité de service, de diversité et d’attractivité des offres, de la cohérence du plan d’affaires et de la stratégie envisagée ainsi que de leurs offres financières ».

A l’issue de ce processus et conformément aux dispositions de l’article 11 de la Loi n°24-96 relative à la poste et aux télécommunications,  « un rapport d’instruction des offres sera rendu public et diffusé sur le site de l’ANRT» ajoute l’Agence.

Jusqu’au bout du suspens

Pour rappel,  la date limite de remise des offres  pour l’octroi d’une licence 4G  avait initialement été fixée au 29 janvier dernier avant d’être repoussée au 12 mars par l’ANRT, suite à la demande des opérateurs. Ces derniers ont demandé le report afin « de finaliser leurs dossiers de candidatures dans les meilleures conditions ». Ce report n’est cependant pas le premier dont souffre le projet de 4G au Maroc. En mars 2014, après avoir reçu l’aval du chef du gouvernement, l’ANRT avait annoncé le lancement d’un appel d’offres dès le mois suivant. Le régulateur prévoyait également d’octroyer les licences au cours de l’été pour activer le service de la 4G avant fin 2014. Cependant, l’appel d’offres n’a été lancé que le 17 novembre dernier.

Selon l’ANRT, la 4G permettra à l’utilisateur mobile « d’accéder, aisément et avec un faible temps de latence, à des services comme le streaming en haute définition, les appels en visio, etc. ». De même, elle permettra d’offrir des services à des débits plus élevés que ceux de la 3G, pouvant atteindre un débit de 300 mégaoctets par seconde. Cette nouvelle technologie promet aussi d’offrir une meilleure qualité d’écoute et de conversation sur les mobiles.

                  Lire aussi : La 4G au Maroc: un objectif réaliste ?