Un Istiqlali demande à rouvrir l’enquête sur le décès de Baha

Adil Benhamza, porte-parole de l’Istiqlal, a demandé au ministre de la Justice Mustapha Ramid de rouvrir l’enquête sur le décès d’Abdellah Baha.

Par

Crédit : DR

Il semble que le dossier sur la mort du ministre Abdellah Baha ne soit pas encore fermé. Le porte-parole de l’Istiqlal Adil Benhamza a appelé le 9 mars, dans une question écrite adressée au ministère de la Justice, à ce que l’enquête concernant le décès du PJDiste Abdellah Baha soit rouverte.

Une requête apparemment motivée par les déclarations énigmatiques de Abdelilah Benkirane ce dimanche 7 mars à Dcheira, dans le Souss. Le chef du gouvernement, s’adressant aux nombreuses personnes qui étaient venues l’écouter, a notamment expliqué que « si le peuple veut bien de nous [du PJD, ndlr], nous continuerons notre travail jusqu’à la fin ». Avant d’ajouter « si Abdellah Baha est mort, nous sommes aussi prêts à mourir pour Dieu. Il y a des gens qui nous menacent, nous savons décrypter les messages. Mais nous ne voulons pas révéler au grand jour le scandale. »

Ce sont ces deux phrases qui ont provoqué la démarche de Adil Benhamza. « Les propos de Benkirane sont intrigants et nous souhaitons plus d’éclaircissement sur ce qu’il a voulu dire. Qu’entend-il par  »prêts à mourir » ou  »des menaces » ? Dans ce sens, j’ai interpellé le ministre de la Justice pour qu’il n y ait ni mystère ni utilisation politique autour de cette histoire », explique-t-il ainsi à Telquel.ma.

Le 7 décembre dernier Abdellah Baha trouvait la mort, percuté par un train près de Bouznika. Le procureur du roi a conclu, après enquête, que la mort du bras droit de Benkirane était accidentelle et a clos le dossier.

article suivant

Débat présidentiel : les punchlines de Donald Trump et Joe Biden