La revue du web #15: Gad El Maleh, figure de promo de #SwissLeaks?

Gad El Maleh serait-il mis en avant à tort pour faire la promo du dossier SwissLeaks? Combien coûte un préservatif au Venezuela? Katy Perry fait-elle la promo du satanisme? Toutes les réponses à ces questions sont dans notre 15e revue du web.

Par

Gad El Maleh, figure de promo de l’affaire SwissLeaks ?

32183Le quotidien français Le Monde et l’ensemble des médias qui ont couvert l’affaire auraient-il abusivement usé de la figure de Gad El Maleh pour faire la promo de l’affaire SwissLeaks ? C’est ce que l’on pourrait croire vu l’omniprésence de l’humoriste franco-marocain dans le traitement de cette information en France. C’est ce qu’épingle Le petit journal, animé par Yann Barthès sur la chaîne Canal+. L’animateur se demande si Gad El Maleh ne serait pas « une tête de gondole au Monde pour faire parler de l’affaire ». Preuves à l’appui, Yann Barthès épingle les trois premières alertes postées par Le Monde sur Twitter afin de promouvoir son dossier « explosif ». Sur toutes figure la photo ou le nom de l’humoriste. Fait paradoxal, puisque l’artiste avait en son nom un compte de 80 000 euros, une somme peu importante en regard des millions d’euros d’autres personnalités (qui sont pour le coup moins « vendeuses » médiatiquement) et a même régularisé sa situation auprès du fisc longtemps avant la publication du dossier.

Visionner l’épisode du Petit journal 

Mais que pensent les twittos de SwissLeaks ?

Certains y voient une défaite…

D’autres préfèrent appréhender la chose en musique…

Pour quelques uns, c’est la réponse à leurs questionnements existentiels…

Le président estonien met fin à une interview parce que le journaliste a oublié son nom

toomazs-hendrick-ilves_4897779En marge de la conférence annuelle sur la sécurité de Munich en Allemagne, un journaliste de Sky News en train d’interviewer le président estonien sur la crise en Ukraine a commis la malencontreuse erreur d’oublier son nom. « Bonjour, président Hendrik », lance-t-il en direct. Le président, aigri vu que Hendrik n’est que son deuxième prénom tente alors de corriger l’erreur, mais le journaliste poursuit ses propos. C’est alors que le dirigeant estonien interrompt subitement l’interview et arrache ses oreillettes et lunettes avant de détourner le regard de la caméra. Pour les plus curieux, le président estonien s’appelle Toomas Hendrik Ilves. A ne surtout pas oublier !

A regarder sur FranceTV Info

Un préservatif coûte plus de 6 500 dirhams au Venezuela

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-photo-sad-condom-cartoon-style-isolated-white-background-safety-concept-design-image42255925L’amour au temps de la pénurie n’est pas si évident au Venezuela. Les produits en provenance de pays occidentaux prennent des valeurs vertigineuses. C’est le cas du préservatif dont le prix monte jusqu’à 600 euros, soit plus de 6 500 dirhams. Au marché noir, le paquet ne dépasse pas les 25 dollars, à condition de le payer en billets américains, ce qui n’est pas évident pour tout le monde. Ce fait contribue largement à l’augmentation des cas d’infections sexuellement transmissibles, notamment le VIH, pour lequel le pays enregistre le taux de contamination le plus fort du continent.

A lire sur Les Inrocks

 

Katy Perry accusée de « flirter avec Satan »

katy-perry-superbowlLa star de la dernière édition du Superbowl avait mis le feu en entonnant l’essentiel de ses tubes dans des mises en scène aussi extravagantes que réussies. Mais cette performance n’est pas du goût de la responsable de l’organisation Mission America, qui s’oppose fermement aux droits de la communauté LGBT. Selon cette dernière, ce show était une invitation à « la possession démoniaque », faisant la promotion du « satanisme et de l’homosexualité ».

A lire sur le Huffington Post (en anglais)

La petite fille mignonne qui fait un peu peur quand même

Tout juste sortie du bain, une petite fille vêtue de son peignoir rose décide de réciter l’alphabet pour réviser sa leçon apprise à la maternelle. Mais pas comme toutes les petites filles mignonnes de son âge: celle-ci préfère réviser son alphabet sur du heavy metal, ce qui a l’air de bien épater son papa. La vidéo approche les un million de vues sur YouTube depuis sa publication.

article suivant

“Pharmacie du monde”, l’Inde exporte ses premiers vaccins contre le Covid-19