Daech: démantèlement d’une cellule de recrutement à Meknès

Le ministère de l’Intérieur a annoncé l’arrestation de huit personnes liées à l'organisation Etat islamique.

Par

Crédit: AFP

Huit personnes accusées d’appartenir à une cellule de recrutement de l’Etat islamique ont été arrêtées par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié le 17 décembre. Cette cellule terroriste était établie à Meknès, El Hajeb et Al Hoceima.

Selon l’Intérieur, le cerveau de cette cellule a coordonné plusieurs opérations d’embrigadement et d’envoi de volontaires vers la Syrie et l’Irak. Des envois auxquels il assurait un soutien financier. Les huit présumés terroristes arrêtés par les autorités seront déférés devant la justice dès que l’enquête menée par le Parquet sera conclue.

Pour rappel, au mois d’octobre 2014, le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, avait affirmé que « Daech compte approximativement 300 combattants marocains » tandis que
2 000 Marocains « combattent dans plusieurs autres groupuscules existants au sein de cette zone géographique ». Selon le centre d’étude américain, Pew Research Center,  1 500 citoyens du royaume sont partis en combattre en Syrie,  faisant du Maroc le troisième plus grand « fournisseur » de jihadistes partis combattre au Levant.