Fatwa sur les bonhommes de neige en Arabie saoudite

Haram la neige ? A la suite des récentes chutes de neige dans le nord de l'Arabie saoudite, un cheikh a expressément interdit les bonhommes de neige. 

Par

Crédit : ebdj / Flickr

Les bonhommes de neige ont été ciblés par une fatwa en ce début d’année. L’influent cheikh Mohammad Saleh Al Munadjid a décrété que les représentations humaines ou animales en neige étaient interdites. L’origine d’une telle mesure ? Une exceptionnelle tempête de neige dans le nord du royaume qui a conduit certains parents à se demander si les bonhommes de neiges étaient « haram ». Des questions posées sur le très populaire forum d’informations et de discussions créé par le cheikh, IslamQA.info. La réponse du cheikh est claire :

Il n’est pas permis de construire en une statue de neige même si c’est pour jouer ou s’amuser.

Mais le cheikh sait se montrer « modéré » : «  Pas de panique cependant, les enfants pourront continuer à faire des constructions en neige pour peu qu’elles ne représentent rien de vivant. Dieu a accordé aux gens la liberté de construire tout ce qu’ils veulent, à condition que ça ne contienne pas d’âme : des arbres, des bateaux, des fruits, des habitations… », a ajouté le cheikh Munadjid.

Twitter : entre hilarité et consternation

Si le gouvernement n’a pas encore communiqué à ce sujet, les commentaires n’ont pas tardé à fuser sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le hashtag de la fatwa pour interdire les bonhommes de neige (#فتوى_بتحريم_تمثال_الثلج) fait fureur depuis quelques jours. Une multitude de commentaires ont d’ores et déjà été postés sur le réseau social, comme celui de cet internaute :

On a de la neige que pour quelques jours, même peut-être quelques heures, mais il y aura toujours quelqu’un pour nous retirer cette joie. On dirait que les seules choses permises sont de s’assoir et de boire du café.

D’autres ont tourné en ridicule la mesure en s’affichant à côté de bonhommes de neiges sous diverses mises en scène.

#Une fatwa interdisant les bonhommes de neiges. Et si on lui met un niqab ?

Parmi les réactions indignées des internautes, certains partisans du chef religieux ont montré leur soutien envers cette énième interdiction. « Construire un bonhomme de neige, c’est imiter les infidèles, faire l’apologie du plaisir et de l’érotisme », pouvait-on notamment lire sur les réseaux sociaux.

Victoria Putz

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.