TGV: l'ONCF et la SNCF créent une co-entreprise au Maroc

La SNCF et l’ONCF vont collaborer pour la maintenance du futur TGV marocain. Un contrat de 1,9 milliard de dirhams signé entre les deux opérateurs prévoit la création d’une co-entreprise.

Par

TGV
Crédit : DR

L’Office national de chemin de fer (ONCF) et son homologue français la Société nationale des chemins de fer (SNCF) ont paraphé à Rabat le 6 janvier dernier un contrat d’un montant de 175 millions d’euros sur 15 ans, soit environ 1,9 milliard de dirhams, destinés à la création d’une société conjointe pour la maintenance des futurs TGV au Maroc. Les parts de cette co-entreprise baptisée « Société marocaine de maintenance des rames à grande vitesse » seront détenues à 60 % par l’opérateur marocain et à 40 % par l’opérateur français.

« Un contrat de prestations va également lier la joint-venture et SNCF pour 15 ans et pour un montant de 90 millions d’euros », précise la SNCF dans un communiqué publié le 9 janvier.

Les prestations porteront sur la réparation des pièces, l’assistance technique, les prestations d’ingénierie de maintenance et de transport des pièces entre la France et Tanger. L’accord comprend également la formation du personnel de la Société marocaine de maintenance des rames à grande vitesse par un vingtaine d’agents de la SNCF.

A noter que les deux opérateurs travaillent en commun depuis 2009 sur le projet de réalisation de la liaison à grande vitesse entre Tanger et Casablanca.

Lire aussi : Pas de TGV avant 2017: des retards qui vont coûter cher

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste