Ouzzine : « Je n’ai pas trahi la confiance de mon pays »

L'ex-ministre des Sports Mohammed Ouzzine a assuré, lors d'une réunion de son parti le 7 janvier qu’aucune « preuve de corruption n’a été apportée » contre lui dans l'affaire du complexe Moulay Abdellah.

Par

Mohamed Ouzzine
Mohamed Ouzzine. Crédit : Yassine Toumi

Le 8 janvier, au lendemain de son limogeage, Mohamed Ouzzine a participé à la réunion qu’organisait son parti, le Mouvement populaire à Rabat. A cette occasion, il s’est exprimé sur l’affaire du complexe de Moulay Abdellah et du Mondial des clubs, assurant qu’il «  n’avait trahi ni la confiance du Maroc ni celle de son parti et que les enquêtes réalisées par les ministères de l’Intérieur et de l’Économie et des finances ne lui ont pas fait porter la responsabilité matérielle de ce qui s’était passé ».

De même, il a affirmé n’avoir fait que « son devoir » avoir pris « ses responsabilités politiques en démissionnant du poste de ministre ». Et d’ajouter qu’aucune « preuve de corruption n’a été apportée » à son égard.

Le limogeage d’Ouzzine crée des tensions au sein du MP

La réunion du mouvement populaire a été également l’occasion d’un règlement de compte interne. Le bureau politique a décidé de démettre de leurs fonctions le trésorier du parti et le président du groupe parlementaire du parti à la Chambre des représentants, Abdelkader Tatou et Nabil Belkhayate. Ces derniers sont soupçonnés d’avoir été « derrière le lynchage médiatique de Mohamed Ouzzine dans les médias et d’avoir nui à son image ».

Le bureau politique a également étudié la possibilité de remplacer Mohamed Ouzzine par autre membre du Mouvement populaire à la tête du ministère de la Jeunesse et des sports. Les membres de ce bureau politique ont demandé à leur secrétaire général, Mohand Laenser, de présenter des noms au chef du gouvernement. Pour le moment, le nom des personnes qui pourraient éventuellement remplacer Ouzzine sont encore tenus secrets. Une rencontre entre Mohand Laenser et Abdelilah Benkirane devrait avoir lieu la semaine prochaine.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.