Abou Naim s’attaque (de nouveau) à Ahmed Assid et Driss Lachgar

Abou Naim s’attaque (de nouveau) à Ahmed Assid et Driss Lachgar

Le cheikh takfiriste s’en est de nouveau pris à l’intellectuel berbère et au dirigeant de l’USFP dans une vidéo publiée sur YouTube.  

Par

Abou Naim a qualifié Ahmed Assid de « chien enragé». Crédit; DR
Abou Naim a qualifié Ahmed Assid de « chien enragé». Crédit; DR

Abou Naim refait des siennes. En 2014, le cheikh takfiriste s’en était pris au premier secrétaire de  l’USFP, Driss Lachgar, et au chercheur amazigh Ahmed Assid en qualifiant l’un d’apostat et en réclamant l’excommunication et le meurtre de l’autre. Abou Naim a décidé de clore l’année en s’en prenant de nouveau aux deux hommes dans une vidéo publiée le 31 décembre sur YouTube.

Dans cette vidéo, Ahmed Assid est traité de « chien enragé » car l’un de ses articles intitulé  « qui protège la femme contre la violence des fouqahas » n’était pas du goût d’Abou Naim qui estime que les femmes n’ont pas besoin d’être défendues contre les fouqahas et qui qualifie le texte d’attaque contre l’islam et le prophète.  Le chef de l’USFP, Driss Lachgar, se voit affubler du sobriquet de «porc puant» pour avoir  défendu, il y a un an,  l’idée selon laquelle les hommes et les femmes devraient être égaux devant l’héritage.

Pour rappel, Abou Naim avait écopé, en février 2014,  d’un mois de prison avec sursis pour avoir accusé Driss Lachgar, Ahmed Assid et plusieurs autres personnalités d’apostasie.

Lire aussi : Le portrait de Abou Naïm, le nouveau takfirist

article suivant

 Trois bourdes à retenir de Hassan Abyaba, porte-parole du gouvernement  

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.