La Chambre des représentants adopte le PLF 2015 en seconde lecture

La Chambre des représentants a adopté à la majorité, mardi 23 décembre, le projet de loi de finances 2015 (PLF) avec 179 votes pour et 75 contre.

Par

Le PLF 2015 a été adopté le 23 décembre à la Chambre des représentants. Crédit : Yassine Toumi
La chambre des représentants. Crédit : Yassine Toumi

Mardi 23 décembre, la Chambre des représentants a finalement voté le projet de loi de finances 2015 (PLF). Le gouvernement est parvenu à faire adopter le texte, en deuxième lecture, avec 179 votes en faveur du texte tandis que 75 députés se sont opposés à son adoption. Le PLF 2015 a fait l’objet d’un débat animé entre les membres de la majorité et ceux de l’opposition ce qui a poussé le président du parlement, Rachid Talbi Alami, à intervenir à plusieurs reprises pour calmer le débat.

40 amendements pris en compte par le gouvernement

Intervenant au nom des partis de la majorité, le député du parti de la Justice et du développement (PJD) Abdellatif Berrouhou a déclaré que « la loi de finances inclut 40 amendements affectant 30 articles et concernant les problématiques de la retraite, la réduction de la TVA sur les matériels de pêche et enfin la réduction des taxes sur les voitures importées ». Berrouhou a également évoqué les amendements proposés par la Chambre des conseillers qu’il a qualifié de « violation de la logique économique et constitutionnelle  » citant en exemple la proposition « de rassembler 70  comptes spéciaux  en un seul compte doté de plus 100 milliards de dirhams » et «  l’augmentation des impôts locaux entre 1 et 3 % ».

Pour sa part, le président du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) Hakim Benchemass a accusé le gouvernement de ne pas «  avoir d’appréciation positive du travail des deux chambres parlementaires  » et « de faire preuve de dédain envers les partis de l’opposition ». Un avis partagé par le dirigeant d’un autre parti de l’opposition,  l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar, et le deputé de l’Istiqlal Omar Sentissi. Lors de son intervention, celui-ci a déclaré que le gouvernement «  a abordé les amendements suggérés par l’opposition de manière négative alors que ces amendements avaient pour but de consacrer la justice sociale et environnementale  ».

Pour rappel, le PLF 2015 a été soumis à la Chambre des représentants pour une deuxième lecture après que la seconde chambre lui ait ajouté de nombreux amendements. Le texte sera effectif dès sa publication dans le Bulletin officiel.

article suivant

Le médecin des Lions rassure sur la santé du trio Dirar-Amrabat-Da Costa

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.