Un imam demande la mort de l'auteur Kamel Daoud

Un imam demande la mort de l'auteur Kamel Daoud

L'auteur algérien Kamel Daoud fait l'objet d'une fatwa. L'imam qui demande sa mort lui reproche sa liberté de ton.

Par

Le dernier livre de Kamel Daoud Meursault, contre-enquête a reçu plusieurs prix littéraires. Crédit : profil Facebook de K. Daoud.

L’auteur et romancier algérien Kamel Daoud, auteur de Meursault, contre-enquête, est la cible d’une fatwa. L’imam Ebd El Fattah Hamdache Ziraoui demande aux autorités algériennes de condamner à mort l’intellectuel. Le religieux lui reproche d’être « apostat, mécréant et sionisé ». Ebd El Fattah Hamadache Ziraoui, qui dirige le Front de l’éveil islamique salafiste (non reconnu officiellement), estime que Kamel Daoud « mène une guerre contre Allah, son prophète, le Coran et les valeurs sacrées de l’islam ».

Cette attaque fait sans doute écho au passage de Kamel Daoud à l’émission télévisée française On n’est pas couché. Il y critiquait le lien que pouvaient entretenir les musulmans avec leur religion.

Les autorités algériennes ne se sont pas exprimées, ce que regrettent d’ailleurs les soutiens de Kamel Daoud qui prennent ce silence pour un encouragement à cet imam. Mais Kamel Daoud a porté plainte pour menace de mort. Selon lui, cet acte est la conséquence « du sentiment d’impunité dont bénéficient les islamistes en Algérie ».

Face aux critiques, Ebd El Fattah Hamadache Ziraoui a réitéré ces déclarations. « J’assume ma responsabilité », affirme-t-il sur sa page Facebook avant de préciser : « Je n’ai pas dit que j’allais le tuer et je n’ai pas appelé les musulmans à le faire. On demande au pouvoir algérien d’appliquer « al Had » [la condamnation à mort, ndlr] et c’est une chose dont nous sommes fiers ! ». Ce profil a été fermé par Facebook il y a quelques heures.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Algériens se sont insurgés contre cette menace publique. Une pétition a été lancée par Adlène Meddi, rédacteur en chef du magazine El Watan week-end. Le texte, qui a déjà recueilli 4 000 signatures, demande aux ministères de la Justice et de l’Intérieur de poursuivre cet imam.

https://www.youtube.com/watch?v=cdveDgCA9HQ

article suivant

Abdelilah Benkirane : véhémence, tacles et vitriol

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.