Moghreb de Tétouan: un petit tour et puis s’en va

Contrairement au Raja de Casablanca, le MAT n’aura pas un parcours de rêve au Mondial des clubs suite à sa défaite aux tirs aux buts face au club néo-zélandais d’Auckland.

Par

Crédit : MAT

La Coupe du monde des clubs est là! En guise de match d’ouverture, le duel opposant le Moghreb de Tétouan (MAT), champion du Maroc, et le club néo-zélandais d’Auckland City qui participe à la compétition pour la deuxième fois consécutive en tant que vainqueur de la Ligue des champions océanienne.

Les deux équipes, considérées comme les petits poucets de la compétition, abordent le match de manière timide, visiblement paralysées par l’enjeu. Durant les cinq premières minutes, les fautes se succèdent avant que Tim Payne ne voit son tir bloqué par le gardien de but du MAT, Mohamed Lyousfi.

Manque de créativité offensive

Le jeu se cantonne alors au milieu de terrain, les fautes se succèdent toujours et les deux équipes manquent de créativité offensive. A la 25e minute, l’ex-attaquant du Raja Mohcine Iajour parvient à se décaler sur le côté droit de la surface mais voit son tir arrêté par Tamati Williams avant que l’arbitre de touche ne signale une position de hors-jeu. Quelques minutes plus tard, l’attaquant argentin Emiliano Tade, qui participe à son troisième Mondial des clubs consécutifs, se démarque et se retrouve en bonne position pour marquer mais voit sa frappe arrêtée par Lyousfi. Ces deux occasions sont les deux seules actions d’une première mi-temps un peu terne.

Le scénario est à peu près similaire en début de deuxième période même si l’on sent que les Néo-zélandais tentent de prendre le jeu à leur compte et parviennent à se procurer plusieurs corners. Les champions du Maroc se contentent, eux, de tenter des contre-attaques qui restent toutefois vaines car les joueurs du MAT n’arrivent pas à franchir la ligne médiane. Dominés dans l’entrejeu, les joueurs du MAT tentent de passer au-delà du milieu de terrain néo-zélandais en tentant de lancer Iajour dans la profondeur mais sans aucun succès.

Le MAT prend l’offensive

Durant le dernier quart d’heure les rôles sont inversés, et le MAT prend le jeu à son compte tandis que les joueurs d’Auckland procèdent en contre. Dans les arrêts de jeu, Zaïd Krouch se procure une belle occasion mais voit sa volée s’envoler dans les travées du stade Moulay Abdellah. Et à l’issue du temps règlementaire, le score est toujours le même : 0-0.

La prolongation est à l’avantage du MAT même si les joueurs des deux clubs semblent émoussés après plus d’une centaine de minutes de jeu. L’occasion la plus dangereuse est à mettre au crédit d’Auckland City. Sur un décalage de De Vries, Berlanga frappe le ballon de la tête mais ne parvient pas à cadrer.

A l’issue des deux mi-temps de prolongation, les deux équipes se dirigent donc vers la loterie des tirs aux buts. Une séance à l’issue de laquelle le MAT s’incline (3-4).

Au prochain tour, samedi 13 décembre, Auckland City affrontera l’ES Sétif (Algérie), lauréat de la dernière Ligue des champions d’Afrique.

Les joueurs de Tétouan pourront se reconcentrer sur la Botola dans laquelle l’équipe figure au 9e rang.