La coalition anti-Daech va se réunir à Marrakech

Alors que le secrétaire d’État américain John Kerry reçoit les représentants de la coalition contre Daech à Bruxelles, une nouvelle réunion est annoncée pour le 15 décembre prochain à Marrakech.

Par

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry
Le secrétaire d’État américain a annoncé la tenue d'une réunion de la coalition anti-Daech, le 15 décembre prochain dans la ville ocre. Crédit: AFP

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry reçoit ce mercredi 3 décembre à Bruxelles les ministres d’une soixantaine de pays qui participent à la coalition contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) afin de convenir d’une « stratégie » au-delà des frappes aériennes. Une rencontre à laquelle des représentants du Maroc participent, John Kerry remarquant dans son discours qu’il  allait notamment écouter ce que le « Bahreïn et le Maroc » avaient à dire.

Les délégations de ces deux pays interviendront sur des sujets relatifs à la « communication, les financements et les combattants étrangers ». La diplomatie américaine a également annoncé la tenue d’une réunion avec les membres de la coalition le 15 décembre à Marrakech.  Selon l’agence de presse, AFP, cette rencontre,  dont la tenue n’a pas été confirmée par des officiels marocains, sera centrée sur le « renforcement des contrôles aux frontières et à l’établissement d’une liste noire ».

Rappelons qu’officiellement, la participation du Maroc à la coalition contre l’EI se limite à l’échange de renseignements, selon les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar. Et le royaume figure, avec 1 500 jihadistes, au troisième rang des pays « fournisseurs » de jihadistes partis combattre en Syrie. Un tiers d’entre eux viendrait du nord du pays selon une étude réalisée par l’Observatoire du Nord des droits de l’Homme (ONERDH).

L’Iran frappe l’EI en Irak

La rencontre des membres de la coalition ce mercredi  prend place alors que Washington vient de confirmer que des avions de chasse iraniens ont mené des frappes contre le groupe Etat islamique dans l’est de l’Irak  « ces derniers jours ».  « Nous avons des indications qu’ils ont lancé des raids aériens avec des avions F-4 Phantom ces derniers jours« , a déclaré à l’AFP le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby. Des raids menés toutefois sans coordination avec la vaste coalition internationale.