«L'orchestre des aveugles» va représenter le Maroc au festival de Marrakech

Pour la 14e édition du Festival international du film de Marrakech, le réalisateur Mohamed Mouftakir représentera le Maroc avec son film L’orchestre des aveugles.

Par

Le cinéaste Mohamed Mouftakir avec le prix de L'étalon d'or remporté pour son film "Pégase" lors du Fespaco.
Le cinéaste Mohamed Mouftakir avec le prix de L'étalon d'or remporté pour son film "Pégase" lors du Fespaco. Crédit : DR

La liste des films sélectionnés au Festival international du film de Marrakech, qui se tiendra du 5 au 13 décembre, vient d’être dévoilée par le site américain spécialisé The Hollywood Reporter. Parmi les films sélectionnés figure L’orchestre des aveugles du réalisateur Mohamed Mouftakir.

Le film raconte l’histoire d’un chef d’orchestre populaire qui impose à son fils aîné Mimou, dès l’école primaire, d’être le premier de sa classe. Mais Mimou tombe rapidement amoureux de Chama, la nouvelle bonne de la voisine et délaisse ses études. Pour ne pas décevoir son père, il triche en falsifiant son bulletin de notes…

Dans son deuxième long-métrage, Mohamed Mouftakir évoque donc encore une fois « la figure du père » comme il le dit lui-même. Un thème qu’il a déjà abordé dans son premier film, Pégase.

Parmi les autres œuvres sélectionnées on remarque notamment The Blue Elephant du réalisateur égyptien Marwan Hamed, Chigasaki Story du cinéaste japonais Takuya Misawa, The Keeping Room de l’Américain Daniel Barber ou encore Red Rose de la réalisatrice iranienne Sepideh Farsi.

Quant au jury de cette 14e édition, il sera composé de l’actrice Isabelle Huppert, de la cinéaste danoise Susanne Bier (Nos souvenirs voilés), du réalisateur roumain Cristian Mungiu (Palme d’or pour son film 4 mois, 3 semaines, 2 jours), de la comédienne française Mélanie Laurent (Inglorious Basterds), du réalisateur italien Mario Martone (We believe), du cinéaste marocain Moumen Smihi, et enfin de l’acteur british Alan Rickman ( Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street).

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste