Arsalane: « les problèmes au Maroc dépassent le gouvernement »

Le porte-parole d’Al Adl Wal Ihsane affirme que le problème du Maroc n’est pas son gouvernement mais plutôt « le régime oppresseur et la vieille tradition du makhzen ».

Par

Fathallah Arsalane est le porte-parole du mouvement. Crédit photo : DR

Le porte-parole d’Al Adl Wal Ihsane est revenu sur la grève générale qui s’est tenue le mercredi 29 octobre et qui a connu la participation de la section syndicale de la jamaâ. « La participation des membres de la jamaâ qui adhérent à des centrales syndicales est tout à fait normal. Ils appartiennent à ce peuple dont les problèmes sociaux se manifestent de plus en plus », a indiqué Fathallah Arsalane dans un communiqué publié sur le site d’Al Adl Wal Ihsane.

Toutefois, le porte-parole et secrétaire adjoint d’Al Adl a nié le fait que « les adlistes aient demandé la dissolution du gouvernement ». Pour la jamaâ, « le problème n’est pas le gouvernement mais plutôt le régime oppresseur et la vieille tradition du makhzen ». Et de poursuivre que «dans le contexte politique et constitutionnel actuel, le prochain gouvernement ne sera pas mieux que celui-ci ». 

Lire aussi : Grève générale des syndicats pour protester contre le gouvernement

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste