Arsalane : « les problèmes au Maroc dépassent le gouvernement »

Le porte-parole d’Al Adl Wal Ihsane affirme que le problème du Maroc n’est pas son gouvernement mais plutôt « le régime oppresseur et la vieille tradition du makhzen ».

Par

Fathallah Arsalane est le porte-parole du mouvement. Crédit photo : DR

Le porte-parole d’Al Adl Wal Ihsane est revenu sur la grève générale qui s’est tenue le mercredi 29 octobre et qui a connu la participation de la section syndicale de la jamaâ. « La participation des membres de la jamaâ qui adhérent à des centrales syndicales est tout à fait normal. Ils appartiennent à ce peuple dont les problèmes sociaux se manifestent de plus en plus », a indiqué Fathallah Arsalane dans un communiqué publié sur le site d’Al Adl Wal Ihsane.

Toutefois, le porte-parole et secrétaire adjoint d’Al Adl a nié le fait que « les adlistes aient demandé la dissolution du gouvernement ». Pour la jamaâ, « le problème n’est pas le gouvernement mais plutôt le régime oppresseur et la vieille tradition du makhzen ». Et de poursuivre que « dans le contexte politique et constitutionnel actuel, le prochain gouvernement ne sera pas mieux que celui-ci ». 

Lire aussi : Grève générale des syndicats pour protester contre le gouvernement

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.