Grève des bus prévue à Rabat

Des chauffeurs de Stareo feront grève les 29 et 30 octobre. Ils demandent plus d'avantages salariaux.

Par

Les bus de Stareo circulent à Rabat, Salé et Temara. Crédit : Facebook de Stareo.

Des chauffeurs de bus de Rabat, salariés de l’entreprise Stareo, s’apprêtent à faire grève les 29 et 30 octobre. Si ce mouvement s’inscrit dans la grève générale, il se base sur des revendications salariales précises. La grève est soutenue par quatre organisations syndicales, une première dans cette entreprise. Pour le moment, la direction ne sait pas dans quelle mesure la grève impactera le trafic.

Sur l’avis de grève, on peut lire la liste des revendications. Les chauffeurs demandent la gratuité des transports pour leurs enfants et les salariés retraités, ils réclament une prime de danger et une hausse des salaires. Aussi, ils regrettent la suspension de travail en cas de retrait de permis, qui selon eux permettrait à l’entreprise de se séparer plus facilement des employés.

 » Ils ont plus d’avantages qu’au temps de Véolia « 

L’entreprise n’entend pas ces réclamations qu’elle considère comme injustifiées. Pour Said El Mortaji, directeur sécurité de Stareo,  » ils profitent juste de l’occasion de la grève générale « . Concernant la prime de danger, il explique qu’elle a été attribuée une seule fois, il y a quatre ans, au temps où l’entreprise était encore une filiale de Véolia, et qu’il n’est pas question de la donner à nouveau. Il précise que  » le salaire minium est supérieur au Smig « .

Concernant la suspension des chauffeurs sans permis, Said El Mortaji est clair :  » Dans leur contrat, il est bien stipulé que le salarié est recruté en tant que conducteur. S’il perd son permis, il s’agit d’une décision de justice, on ne va pas le faire conduire sans permis quand même « .

Le directeur de sécurité précise :  » La nouvelle direction n’a enlevé aucun avantage qui existait au temps de Véolia, bien au contraire. Ils ont plus d’avantages, comme la carte familiale qui permet à l’époux ou l’épouse de voyager gratuitement et qui offre 50 % de réduction pour les enfants mais ils veulent la totale gratuité ! « 

article suivant

Spécial rentrée littéraire : “La porte du voyage sans retour” de David Diop