Les salafistes manifestent contre le PJD

La commission conjointe de la défense des détenus salafistes organise deux manifestations, le jeudi 30 octobre pour protester contre la politique « abusive » du PJD.

Par

Crédit : Rachid Tniouni

Après la grève générale des syndicats le mercredi 29 octobre, c’est au tour des salafistes de montrer leur mécontentement contre la politique du PJD. La commission conjointe de la défense des détenus salafistes organise une manifestation jeudi matin devant le siège du PJD et une autre l’après midi devant le parlement.

« Nous protestons directement contre le chef du gouvernement dans la mesure où il est le premier responsable de la délégation générale à l’administration pénitentiaire. Depuis son investiture, celui-ci n’a rien fait concernant les dossiers des détenus salafistes », nous confie, Mohamed Oussama Boutaher, coordinateur général de la commission conjointe de la défense des détenus salafistes. « Depuis que le PJD est au gouvernement, 5 cas de décès ont été enregistrés chez les détenus salafistes », a-t-il ajouté.

Les critiques de cette coordination ne s’arrêtent pas là. « Il est inconcevable que ce parti n’ait pas proposé des détenus salafistes dans la liste qui est remise au roi pour la grâce. Pire, plusieurs détenus sont maltraités dans les prisons et sont transférés dans une prison loin de leurs familles,».

« Contre le projet de loi anti-terroriste »

Par ailleurs, la coordination émet des reproches au ministre de la justice, Mustapha Ramid qui a élaboré un projet de loi anti-terroriste. « Nous sommes contre ce projet de loi qui offre une opportunité aux autorités pour exercer une pression supplémentaire sur les salafistes », précise Boutaher.

La manifestation qui va être organisée devant le parlement vise quant à elle à « dénoncer le mutisme des représentants du peuple devant ce projet de loi ainsi que sur les dossiers des détenus salafistes ».