Un spectacle de danse orientale interdit par un maire FN

Début septembre, une polémique a éclaté dans le Var, en France, après l'annonce d'un maire FN d'interdire un spectacle de danse orientale.

Par

Spectacle de danse orientale
Cette année, l'habituel spectacle de danse orientale n'aura pas eu lieu à la fête de Cogolin. Crédit : Kmeron / Flickr

Début septembre, une polémique a éclaté dans le Var, en France, après l’annonce d’un maire FN d’interdire un spectacle de danse orientale.

« On est en Provence, pas en Orient ». Ces mots ont été prononcés par Marc-Etienne Lansade, maire Front national (extrême droite) de Cogolin (Var, sud de la France), élu en mars dernier, après avoir interdit la tenue d’un spectacle de danse orientale début septembre.

La professeur de danse, Aude Mathis, s’est dite écœurée par cette démarche jugée « totalement antirépublicaine ». Le maire a riposté, en s’indignant de lire des critiques dans la presse : « Depuis plusieurs jours, je vois mon nom sali, et mon action municipale critiquée. », a-t-il écrit à son tour. Fustigeant la presse, ayant eu la « prétention » de critiquer cette décision, il persiste en rejettant l’accusation de racisme :

Je n’ai pas laissé programmer un spectacle de danse orientale, mais je n’aurais pas davantage laissé programmer de spectacle de danse bretonne, basque ou norvégienne.

Chaque année, la commune du Var organise la Fête du Coq, au cours de laquelle a lieu le gala des associations, qui présente plusieurs spectacles, dont un de danse orientale. Cette année, elle a été interdite car, d’après les propos rapportés d’Aude Mathis, elle risquait de « heurter la sensibilité du public ». Selon elle, « ce n’est ni plus ni moins qu’une forme de racisme, mais c’est aussi une atteinte à l’art ».

Laure Van Ruymbeke
article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.