Le retard dans la réforme des retraites « coûte 60 millions de dirhams » par jour

Le porte-parole du gouvernement a annoncé que les caisses des pensions seront déficitaires à partir de cette année. Cette situation s’explique par le retard accusé dans la réforme des retraites.

Par

le ministre Mustapha El Khalfi
Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi. Crédit: DR

Le retard accusé pour réformer le système des retraites va avoir des conséquences désastreuses sur les finances des caisses des pensions. C’est ce qu’a indiqué Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil du gouvernement, le jeudi 2 octobre. « Les caisses de pensions civiles vont connaître un déficit à partir de cette année », a-t-il déclaré.

Il a également précisé que ce déficit « va s’aggraver l’année prochaine » et va atteindre 3 milliards de dirhams puis 125 milliards en 2021. « Ce qui signifie que chaque jour de retard dans la mise en œuvre de la réforme coûte au pays 60 millions de dirhams », ajoute le ministre qui explique que la persistance de cette situation, aura pour conséquence directe « l’incapacité de débloquer les pensions selon les normes en vigueur  ».  

La réforme du système des retraites, qui fait l’objet d’un bras de fer entre le gouvernement et les centrales syndicales, est devenue « une urgence » selon le ministre, qui annonce par ailleurs que « ce grand défi [de la réforme des retraites, ndlr] s’explique par le fait que le Maroc soit passé de 12 adhérents pour un retraité en 1983, à trois adhérents pour un retraité actuellement ».

De même, il préconise, pour ladite réforme, une approche participative, solidaire, collective et progressive qui selon lui est une option inéluctable. Il assure aussi que le gouvernement œuvrera pour élaborer une vision de cette réforme, avant la fin de l’année en cours, mais « sur la base des résultats du dialogue avec les syndicats avant de procéder à son adoption au plan législatif ».

Pour le ministre, le gouvernement attend l’avis et le rapport du CESE (Conseil économique, social et environnemental) pour décider de la mouture finale de la réforme du système des retraites.

Lire aussi : Polémique : quelle réforme pour la retraite ?

article suivant

Nordin Amrabat pourrait donner son nom à une avenue à Nador

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.