Bourses universitaires: le budget en hausse de 130%

Le ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé une augmentation de 130 % de la somme consacrée aux bourses universitaires, cette année. Un milliard de dirhams devrait aussi être alloué au volet scientifique. 

Par

Lahcen Daoudi
Lahcen Daoudi, Crédit : Tniouni

Le ministre de l’Enseignement supérieur a fait le point sur la rentrée universitaire 2014-2015 dans une présentation sur les réformes dans l’enseignement supérieur. Il a notamment fait état d’une hausse de 130 % du budget alloué aux bourses universitaires pour l’année universitaire 2014-2015, passant ainsi de 718 millions de dirhams à 1,65 milliard de dirhams.

De même,  il a évoqué le nombre des nouveaux inscrits dans les universités au titre de l’année universitaire en cours. Ils sont environ 195 600, soit une augmentation de 14 % par rapport à l’année 2011-2012. Ce qui porte le nombre total des étudiants universitaires au titre de l’année en cours à 660 000, soit une hausse de 48 % comparé aux chiffres d’il y a trois ans.

Le ministre a également annoncé que le nombre des étudiants hébergés en internat est passé de 36 000 à 55 000, soit une hausse de 52 %, par rapport à la même période.

Un milliard pour la recherche scientifique

Hormis les statistiques sur la rentrée universitaire, le ministre a aussi évoqué les projets consacrés aux réformes dans l’enseignement supérieur, annonçant de ce fait un total de 396 projets déposés dans ce cadre. Cette réforme de l’enseignement appelle aussi à la réforme dans le domaine de la recherche scientifique. Ainsi pour la rentrée universitaire 2014-2015, une enveloppe de 570 millions de dirhams devrait être allouée pour financer des projets liés à ce domaine. Daoudi a précisé aussi que le gouvernement « ambitionne de consacrer un milliard de dirhams à la promotion de la recherche scientifique ».

Une autre mesure adoptée dans le cadre de cette réforme concerne « l’intégration des enseignants assistants au corps des professeurs de l’enseignement supérieur ». Ce système a pour vocation de répondre aux besoins croissants en matière d’encadrement.

Le ministre a également annoncé « la prise en compte de la recherche scientifique comme critère pour la promotion professionnelle de l’enseignant-chercheur, au lieu de l’ancienneté ». Cette nouvelle règle a fait l’objet d’un amendement approuvé par le gouvernement.

Le ministre a par ailleurs relevé « l’importance de favoriser l’émergence de blocs universitaires et de créer des pôles technologiques  universitaires ». Ce projet vise notamment les universités Mohammed V de Rabat et Hassan II de Casablanca.

article suivant

Transport, administrations, cafés : le pass vaccinal adopté à partir de ce jeudi 21 octobre (Officiel)