Déjà plus de 100 000 tweets de musulmans contre l'Etat islamique

Des jeunes musulmans du monde entier s'emparent du réseau social Twitter pour rejeter les actions de l'Etat islamique avec le hashtag NotInMyName (pas en mon nom), repris près de 100 000 fois.

Par

Des jeunes musulmans du monde entier s’emparent du réseau social Twitter pour rejeter les actions de l’Etat islamique avec le hashtag NotInMyName (pas en mon nom), repris près de 100 000 fois.

#NotInMyName, le message lancé par l’association britannique Active Change Foundation (ACF) le 10 septembre dernier, semble être passé. A l’origine, des jeunes musulmans britanniques s’insurgent contre les actes barbares de l’État islamique, par ces mots : « pas en mon nom ». Sur YouTube, la vidéo a été consultée plus de 140 000 fois.

Le hashtag du réseau social Twitter a quant à lui été repris près de 100 000 fois par des personnes du monde entier, soutenant que les jihadistes ne représentent ni l’islam, ni aucun musulman.

En suivant le fil des tweets publiés avec ce hashtag, on peut ainsi lire « Parce que votre leader est un menteur », « parce que votre califat ne représente pas l’Oumma », « parce que ce que vous faites est inhumain », « parce que vous n’avez pas de compassion », « parce que ma religion prône la tolérance pour les femmes et que vous n’avez pas de respect envers les femmes, pas en mon nom ». Par ces affirmations, les militants d’ACF condamnent les actes revendiqués par l’État islamique. « Nous devons tous nous unir et essayer d’arrêter ce groupe qui fait du mal à l’islam et aux musulmans », affirment des jeunes ayant pris part à la campagne.

Laure van Ruymbreke