Le sit-in de l'Istiqlal à la frontière algérienne interdit

Les autorités ont interdit le sit-in que l'Istiqlal prévoyait à la frontière algérienne.

Par

La nouvelle clôture mise en place par le Maroc à la frontière avec l’Algérie exacerbe un peu plus les tensions entre les deux pays et exclut toute chance de leur relation apaisée
Clôture à la frontière entre l'Algérie et le Maroc. Crédit : AFP

L’Istiqlal avait prévu d’organiser un rassemblement à la frontière algérienne, mais les autorités l’ont interdit, d’après ce que révèle l’agence espagnole EFE.

Selon la députée Kenza el Ghali citée par la EFE, la manifestation était prévue pour le samedi 20 septembre au matin à Oujda, au poste de Zouj-Bghal. Elle avait pour but de réclamer la récupération de Bechar, Tindouf, Hasi Beida et Kenadsa.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas souhaité donner d’explications à cette interdiction.

article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger