Faux certificats médicaux à Al Hoceima, le parquet enquête

Un médecin de l’hôpital régional d’Al Hoceima est suspecté d’avoir délivré de faux certificats médicaux dans le cadre d’une affaire judiciaire.

Par

justice
Image d'illustration Crédit: DR

Le parquet de Nador vient d’ouvrir une enquête concernant un psychologue qui aurait délivré deux certificats médicaux pour influencer le jugement dans un procès opposant un citoyen au président de la commune rurale de Bani Ouakil ainsi que deux membres de sa famille. Le procureur avait constaté des paradoxes dans la mesure où le certificat médical délivré ne correspondait pas aux propos de la partie plaignante enregistrés dans le procès verbal.

« A cause de ces faux certificats médicaux, les accusés ont été poursuivis en état de détention avant que la Cour pénale n’invalide ce jugement et décide de les poursuivre en état de liberté provisoire », indique le quotidien arabophone Assabah.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le médecin a délivré à plusieurs reprises de faux certificats médicaux contre une somme variant entre 6 000 et 10 0000 dirhams.

La question de la véracité des certificats médicaux inclus dans les dossiers judiciaires est devenue une des priorités du ministère de la Justice. En août, Mustapha Ramid avait demandé aux procureurs généraux du royaume de prendre les mesures nécessaires pour vérifier l’authenticité de chaque certificat médical.