Fès: arrestation d’une cellule qui serait liée à Daesh

La police a arrêté à Fès neuf personnes soupçonnées de liens avec l’État islamique.

Par

Photo d'illustration. Crédit : DR

Une cellule terroriste présumée, affiliée à l’État islamique et composée de 9 membres, a été démantelée par la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) au début de cette semaine, selon Akhbar Al Yaoum.

Les suspects ont été appréhendés dans leurs maisons au quartier populaire de Bendabab ainsi qu’au quartier Labita Benzakour à Fès et ont été acheminés vers Casablanca pour approfondir l’enquête au siège de la BNPJ, selon la même source.

Parmi ces jeunes, âgés de 20 à 30 ans, le frère d’un salafiste surnommé « Abou Saad » ayant voyagé au Syrie il y a 2 ans, vraisemblablement pour intégrer le Front Al-Nosra. Abou Saad est mort dans une opération militaire en compagnie d’Anas Elhaloui, l’ancien porte-parole de la commission mixte pour la défense des détenus islamistes, début du mois d’avril 2014, toujours selon Akhbar Al Yaoum.