Compétitivité économique : le Maroc au 72e rang mondial

Le Maroc est la 72e économie la plus compétitive, selon un rapport du Forum économique mondial. Le royaume est le pays le mieux classé d’Afrique du Nord.

Par

Le Maroc doit fournir des efforts dans le domaine de l’éducation selon les experts du FEM.
Le Maroc doit fournir des efforts dans le domaine de l’éducation selon les experts du FEM. Crédit : Yassine Toumi

Le Maroc figure au 72e rang des économies les plus compétitives selon un rapport publié par le Forum économique mondial (FEM) le 3 septembre. Ce classement constitue un bond de cinq places par rapport au classement occupé précédemment par le royaume. Le Maroc est le premier pays d’Afrique du Nord à figurer dans ce classement devant l’Algérie (79e) et la Tunisie (87e). Pour la sixième fois consécutive, la Suisse occupe la tête du classement. La confédération helvétique est suivie de Singapour, des États-Unis, de la Finlande et de l’Allemagne.

L’éducation, point noir de la compétitivité marocaine

Pour les experts du FEM, le Maroc a pu remonter au classement grâce à des « améliorations dans le domaine de l’éducation primaire et de l’innovation  ». En revanche, et hormis le primaire, le royaume continue d’afficher des lacunes dans le domaine de l’éducation (où le Maroc figure au 104e rang mondial selon le FME).

L’instance suggère que le Maroc améliore la qualité et l’accessibilité de celle-ci. L’organisation internationale a par ailleurs salué « la stabilité politique et sociale » du Maroc et les efforts consentis en vue de moderniser l’aspect administratif de l’environnement économique du pays. Autre point positif, selon le FME, la solidité d’«  un secteur bancaire efficace  ». L’organisation internationale conseille également au royaume de promouvoir l’utilisation des technologies de l’information chez les entreprises et les individus.

Lire aussi : L’école marocaine de demain telle que rêvée par le CESE

L’étude du FEM a été réalisée auprès de 15 000 chefs d’entreprise à travers la planète. Les partenaires marocains de l’institution sont la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensaleh, le responsable de la Commission du climat des affaires et partenariat public privé Mohamed El Khatib, et enfin Ahmed Rahou, président de la même commission.

article suivant

Interdit de colloque, les explications de Nourredine Ayouch

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.