La Banque mondiale prête plus de 845 millions de dirhams au Maroc

La Banque mondiale a signé un prêt de plus de 845 millions de dirhams pour le Maroc. Il servira à financer des projets destinés à stimuler l'emploi.

Par

la banque mondiale
Crédit : DR

Le Maroc a bénéficié d’un prêt de 100 millions de dollars de la Banque mondiale (BM), soit plus 845 millions de dirhams, dans le cadre d’une initiative nommée « second prêt à l’appui de la politique de développement sur les compétences et l’emploi ». C’est ce qu’annonce l’institution internationale dans un communiqué de presse sur son site officiel. « Le chômage reste un problème de développement fondamental pour le Maroc », a affirmé Simon Gray, directeur des opérations pour la région du Maghreb à la BM. Ce contrat de prêt permettra donc de financer des projets « destinés à stimuler l’emploi », annonce t-il.

Élargir les services de l’Anapec aux non-diplômés

Le prêt devrait servir à assurer l’adéquation de la formation des diplômés avec les besoins du marché de l’emploi et à améliorer l’accès de l’emploi aux pauvres. L’un des projets sera tout d’abord consacré à la réforme des programmes d’éducation et de formation. Pour cela, la BM annonce que le gouvernement marocain a signé des contrats avec 13 partenaires privés spécialisés dans la formation professionnelle. Un programme a également été mis en place pour aider les ONG intervenant dans la formation des jeunes analphabètes dans les milieux défavorisés.

De même, le projet veut permettre aux non-diplômés d’avoir aussi accès aux services de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) via un programme pilote. Le projet vise également à adopter un nouveau statut juridique pour favoriser la création de micro-entreprise et d’encourager certains entrepreneurs à passer de l’informel au formel. Ils pourront ainsi bénéficier de certains crédits et de la couverture de sécurité sociale. Enfin, il est prévu la mise en place d’un observatoire national de l’emploi.

Lire aussi : Routes rurales : la Banque mondiale accorde un prêt de 70 millions d’euros