Un journaliste américain décapité par l'«État islamique»

L’État islamique affirme avoir décapité James Foley, un journaliste américain enlevé en Syrie en 2012.

Par

James Foley et son bourreau
James Foley avait été enlevé en 2012 en Syrie.

Dans une vidéo diffusée sur YouTube (et retirée depuis de la plateforme vidéo), on voit le journaliste, habillé en orange, accompagné d’un homme en noir qui semble être son bourreau. Dans un paysage désertique, l’homme en noir s’adresse à Barack Obama en accusant les frappes américaines contre les positions de l’État islamique d’avoir condamné le journaliste à son sort.

L’État islamique, dans la même vidéo, prétend également détenir Steven Sotloff, un autre journaliste américain. Ils menacent de l’exécuter si les États-Unis ne mettent pas fin à leurs frappes aériennes sur l’Irak.

James Foley couvrait le conflit syrien pour plusieurs médias, dont l’AFP. Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, a déclaré que « Si elle [la vidéo] est authentique, nous sommes horrifiés par le meurtre brutal d’un journaliste américain innocent ».

La mère de James Foley a quant à elle réagi sur la page Facebook du comité de soutien de son fils. Elle assure « n’avoir jamais été plus fière de son fils. Il a donné sa vie pour montrer aux monde les souffrances du peuple syrien ».