El Yazghi : Ben Barka enlevé avec le feu vert de Hassan II ?

Lors d’un entretien accordé à Russia Today, Mohamed El Yazghi n’a pas exclu l’hypothèse qu’Oufkir ait pu obtenir le feu vert du chef de l’État, Hassan II, pour enlever Mehdi Ben Barka.

Par

Mohamed El Yazghi

Russia Today

Dans l’émission Rihla Fi Dakira (Voyage dans la mémoire) de la chaîne russe Russia Today, l’ex-premier secrétaire de l’USFP Mohamed El Yazghi revient sur les confrontations qui opposaient l’Union nationale des forces populaires (UNFP) au roi Hassan II.

L’UNFP ne voulait pas l’éviction de Hassan II mais était plutôt pour le changement du système de l’intérieur et ce, en ayant des membres du parti au sein du parlement.

L’ancien leader de l’USFP, qui est resté très prudent lors de cet entretien, donne surtout sa version sur l’enlèvement de Mehdi Ben Barka :

Au début, Hassan II avait envoyé son cousin Moulay Ali afin qu’il dise à Ben Barka de revenir au Maroc. A ce moment, Ben Barka avait émis deux conditions qui sont l’annulation de sa peine capitale et le retour au Maroc après le congrès de la tricontinentale de 1966.

Concernant l’implication d’Oufkir dans cet enlèvement, El Yazghi livre son explication, lourde d’implications :

Le général ne voyait pas d’un bon œil le retour de Ben Barka et il aurait pu l’enlever en ayant le feu vert du chef de l’État.

Une allusion à peine voilée au défunt roi Hassan II. Seconde hypothèse avancée par le leader socialiste : qu’Oufkir ait agi seul, de crainte d’un rapprochement entre le régime et l’icône de l’UNFP, qui aurait pu être fatale aux intérêts du général.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.