Don de 500 000 dollars de la Banque mondiale pour faciliter la décompensation

Les aides financières directes promises par le gouvernement en 2011, dans le cadre de la réforme de la caisse de compensation, pourraient bientôt revenir sur la table selon Le Matin.

Par

Mohamed El Ouafa, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance.
Mohamed El Ouafa, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance. Crédit : MAP.

Si l’idée d’accorder des aides directes aux ménages les plus défavorisés afin de mieux cibler les bénéficiaires de la caisse de compensation était inscrite dans les promesses électorales du PJD, celle-ci est restée lettre morte du fait d’une grande complexité de mise en œuvre, notamment pour le ciblage des bénéficiaires.

Selon Le Matin, la Banque mondiale aurait mobilisé 500 000 dollars (4,18 milliards de dirhams) pour mettre en œuvre un projet d’assistance technique afin de résoudre le problème du ciblage des aides directes.

Cibler les aides directes

En effet, si les aides directes semblent une solution pour remédier à l’inégalité qui caractérise les effets de la caisse de compensation, le ciblage des populations bénéficiaires de ces aides financières directes est plus délicat à établir.

Ce projet d’assistance technique de la Banque mondiale a donc pour objet de contribuer à mieux définir les populations qui pourraient être bénéficiaires de ces aides, et réussir à établir des critères objectifs d’attribution.

Le PJD divisé

Cependant, cité par Le Matin, Abdelaziz Aftati, député du PJD, déclare que la réforme ne fait pas l’unanimité au sein de la majorité, les partenaires du PJD ne partageant pas forcément ses positions sur le sujet.

En l’état actuel des choses, les plus grands bénéficiaires de la compensation sont en effet les classes les plus favorisées, qui profitent beaucoup plus des subventions de la caisse de compensation que les populations pauvres. Selon un rapport du Fond monétaire international publié en 2012, les 10% de la population marocaine les plus riches profitent de 43% des subventions de la caisse de compensation. Une distribution inégalitaire qu’avait également relevé la Cour des comptes en mars dernier.

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total