Les colonies d'été de l'AMDH n'ont pas pu se tenir

Les colonies d'été de l'AMDH interdites

Les colonies d’été de l’AMDH n'ont pas pu se dérouler cette année. Le bureau central de l’association dénonce cette décision.

Par

Point presse de responsables de l'Association marocaine des droits humains.
Photo : DR

Depuis le 15 juillet, l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH), rencontre des difficulté à organiser ses colonies d’été dans plusieurs villes et provinces du royaume. Plusieurs conférences n’ont pas pu se tenir à la dernière minute, alors que l’AMDH avait reçu les autorisations de la part des communes de plusieurs villes. D’après un communiqué de l’association, une conférence, devait avoir lieu à la commune de Tekrikra à Azrou, a été annulée par la direction régionale des eaux et forêts « sans raison valable ». De même pour une autre conférence qui était programmée à Ifrane le 22 juillet. Un autre meeting, censé se dérouler le 23 juillet a lui aussi été annulé par le pacha de la ville de Tahla, toujours selon le communiqué. L’AMDH précise qu’il ne s’agit pas d’interdictions directes, mais de « pressions » indirectes.

« Le ministre de l’Intérieur veut notre peau. Après nous avoir accusés de recevoir des dons suspects d’organisations, il veut aujourd’hui nous interdire notre droit d’organiser des colonies d’été », s’indigne Youssef Raissouni, membre du bureau central de l’AMDH. « Nous organisons depuis 2003 ces colonies. Sauf que le ministre veut nous empêcher, de manière informelle, d’initier des jeunes aux valeurs des droits de l’Homme et de la démocratie », a-t-il ajouté.

Éducation aux droits de l’Homme

L’AMDH vient d’envoyer une lettre ouverte au ministre Mohammed Hassad pour dénoncer ces « pressions sur l’association » et signifier au ministère qu’il « outrepasse ses prérogatives ». Le ministère de l’Intérieur n’a toujours pas réagi à ces accusations de l’AMDH.

L’AMDH organise traditionnellement des colonies de vacance, en collaboration avec les ministères de la Jeunesse et des sports et de l’Éducation nationale, regroupant plus de 500 jeunes. Ces événements abritent des espaces d’information et d’éducation aux droits de l’Homme.

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.