Robert Plant raconte, amusé, son aventure avec la police au Maroc

Robert Plant, l'ancien chanteur des Led Zeppelin, est revenu sur une aventure qu'il a eu avec la police marocaine.

Par

Robert Plant. Crédit : DR
Robert Plant. Crédit : DR

La rockstar Robert Plant a confié une anecdote bien croustillante au magazine britannique Uncut. Lors de son séjour au Maroc en mai 2014, en marge de sa participation au festival Mawazine, l’ancien chanteur des Led Zeppelin s’est fait arrêter par la police pour excès de vitesse.

Le rockeur ne s’est pas laissé démonter et ne « Plant » pas. Il s’est défendu (en français) en disant aux policiers : « je ne pense pas (être en excès de vitesse), vous avez été aveuglés par le soleil ! », rapporte, citant Uncut, le site spécialisé Hollywood.com. Le rockeur « discute » alors avec les policiers qui l’informent que l’amende est de 1 200 dirhams (étonnant, dans la mesure où le code de la route marocain prévoit au maximum 700 dirhams pour excès de vitesse).

« Au final, ils m’ont appelé et on a discuté à l’ombre. Ils m’ont demandé combien je voudrais leur donner », raconte-t-il. Robert Plant leur répond que c’est à eux de lui dire, après leur avoir donné la somme de 500 dirhams. « Ils me tendent l’argent en me disant : prenez ce que vous voulez. Je leur ai dit non, prenez ce qui vous semble correcte ». Les policiers se regardent alors, « l’air de se dire c’est un bon gars », commente le rockeur. Ce dernier rompt le moment de silence et lance « le ciel est bleu et tout va bien dans le monde ». Les deux policiers lui tendent alors 300 dirhams. « C’était génial, ces moments où vous jouez avec les gens et qu’ils ont font de même », conclut-il. Il sait rester philosophe, Robert Plant.

article suivant

Pour Hassan Nasrallah, "Israël a fourni au Maroc les noms de dirigeants du Hezbollah"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.