Sebta: mobilisation pour empêcher l'expulsion de Noussair

Une famille espagnole à Sebta a déposé auprès des services d’immigration espagnols une pétition réunissant 90 000 signatures afin d’éviter l’expulsion d’un jeune Marocain.

Par

Nossair, le Marocain menacé d'explusion (à gauche), avec sa famille adoptive. Photo : change.org

Des citoyens de la ville de Sebta se sont mobilisés pour empêcher l’expulsion d’un Marocain dont le permis de séjour va expirer le 9 août 2014. Noussair a débarqué à Sebta en 2010 pour trouver du travail. A l’époque, il était âgé de 14 ans et a été recueilli dans un centre d’accueil pour mineurs où il a vécu jusqu’en janvier 2014.

Obligé de quitter ce centre car il a atteint l’âge de la majorité, il s’est mis à dormir dans les rues de la ville jusqu’à ce que Mar Ruedas, un habitant de Sebta, le rencontre et décide de l’accueillir chez lui. « Je considère Nossair comme mon troisième fils », a confié Mar Ruedas à l’agence de presse espagnole Europa Press.

« La vie de Noussair est désormais ici et il fait partie des nôtres. En plus, il devait commencer ses études au mois de septembre et n’a plus aucun avenir au Maroc », ajoute le père de famille. Toutefois, celui-ci regrette que beaucoup des gens n’aient pas soutenu la mobilisation contre cette expulsion sous prétexte que « la loi ne peut être changée »

Depuis qu’il s’est installé à Sebta, le jeune Marocain a rejoint un club d’athlétisme qui l’a pris en charge le temps qu’il puisse trouver du travail. Les responsables du club soutiennent également Noussair et louent ses « excellentes performances sportives et son talent ». Cela suffira-t-il pour pousser les autorités de la ville à lui octroyer le précieux sésame pour continuer à résider à Sebta ?

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre