Menaces téléphoniques contre la ministre Charafat Afailal

Depuis quelques mois, la ministre déléguée auprès du ministre de l’énergie, Charafat Afailal, se dit victime de menaces téléphoniques. Explications.

Par

Charafat Afailal
Charafat Afilal, ministre déléguée auprès du ministre de l’Énergie. Crédit : Rachid Tniouni

Charfat Afailal passe par une phase difficile. La ministre dit recevoir des menaces téléphoniques de personnes inconnues :

Depuis quelque temps, je suis harcelée sans cesse par des personnes qui m’envoient des SMS où l’on peut lire soit des menaces soit des propositions indécentes.

Plus troublant, la ministre émet des soupçons sur des personnes qui connaissent les dossiers du ministère : « Il se pourrait que cela soit un des cadres qui travaillent au sein du ministère ou des personnes proches de lui. C’est ce que j’ai pu constater à travers la nature des messages que je reçois. »

Suite à ce harcèlement qui « s’est accentué ces derniers jours », la ministre du PPS a décidé d’agir, en remettant les numéros téléphoniques de ces harceleurs au ministère de l’Intérieur, afin que celui-ci ouvre une enquête. « Pour le moment, j’attends que l’identité de la personne qui me menace soit dévoilée. Il faut que je me protège », dit-elle. Quant à la possibilité de poursuivre les auteurs de ces appels en justice, la ministre dit hésiter.

Pour rappel, un autre ministre, lui aussi affilié au PPS, avait été victime de menaces. Il s’agit de Houcine El Ouardi, ministre de la Santé, qui a été pris à parti par des individus, en mai 2013, devant sa maison. Cette agression avait poussé le gouvernement à garantir une protection rapprochée pour le ministre.

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital