Les quatre travaux qui changeront la vallée du Bouregreg

L'Agence du Bouregreg annonce un budget de 11,7 milliards pour rénover les médinas de Rabat et de Salé, étendre le tramway et construire le nouveau Grand Théâtre.

Par

Le Grand Théâtre de Rabat devrait voir le jour en 2017 Crédit: DR

Après une première série de travaux, entamée en 2006, les responsables de l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB) ont présenté, jeudi 26 juin, la deuxième phase d’aménagement de la vallée. Parmi les objectifs, l’extension du réseau du tramway Rabat-Salé.

En ce qui concerne la capitale, celui-ci sera étendu à l’avenue Annakhil (Hay Riad) et à la gare routière de Kamra. A Salé, les quartiers de Moulay Ismail et de Sidi Moussa vont aussi bénéficier du tram. En revanche, AAVB n’a pas précisé une date de livraison. Le but de ces travaux est d’« assurer une plus grande fluidité du trafic entre les deux rives » selon Lemghari Essakl, directeur de l’Agence. 

Le tramway n’est pas seul concerné par ces aménagements. Le réseau routier va aussi être étoffé à l’horizon 2018. Une rocade routière reliant l’aéroport de Rabat-Salé à l’avenue Mohammed VI (ancienne route des Zaers, ndlr) sera construite.

Un grand théâtre en 2017

Le Grand Théâtre de Rabat, dont le coût de construction est estimé à 1,5 milliards de dirhams, devrait sortir de terre d’ici 40 mois. L’agence du Bouregreg annonce que le lancement des travaux est imminent. L’édifice sera notamment composé d’une salle de spectacle, ainsi que d’un amphithéâtre en plein air. La structure a été imaginée par l’architecte britannique Zaha Hadid.

La construction du musée d’archéologie et des sciences de la terre devrait améliorer l’offre culturelle des deux villes.  Sa construction est estimée à 300 millions de dirhams et nécessitera 72 mois.

A noter que ces deux projets seront portés par le fond Wessal Capital qui compte investir 8,7 milliards de dirhams dans son projet Wessal Bouregreg.

Les médinas de Rabat et de Salé font peau neuve

La restauration de la vallée du Bouregreg bénéficiera également aux emplacements historiques des deux villes. A commencer par le quartier de l’Oudaya. Les autorités viennent de détruire le restaurant La Caravelle qui, selon les experts de l’AAVB, « faisait honte à cet endroit historique ».

Le coût global de cette deuxième phase d’aménagement de la vallée du Bouregreg est estimé à 11,7 milliards de dirhams (investissements étatiques et privé du fond Wessal). La première phase a coûté environ 8 milliards de dirhams. Cet argent a servi à la mise en place du Pont Hassan II, du tramway de Rabat Salé et du tunnel des Oudayas.

article suivant

Arrivée à Beyrouth de l’aide marocaine médicale et humanitaire d’urgence au Liban