Menaces Anonymous contre la diffusion du Mondial 2014

Au sein de la mouvance Anonymous, les menaces contre le Mondial de football se précisent. Une vidéo YouTube en anglais sous-titrée en arabe circule depuis mardi 10 juin sur le site de partage de vidéos, appelant à perturber les retransmissions de beIN Sport.

Par et

Capture d'écran de la vidéo Anonymous appelant à attaquer beIN Sports.

Dans la vidéo, on peut voir les menaces qu’un membre de la mouvance cyber-activiste Anonymous profère contre la chaîne beIN Sport, au nom du droit des plus pauvres de voir la Coupe du monde :

« Nous dénonçons le monopole qu’exerce beIN Sports concernant le sport de manière générale et le football en particulier. A travers les offres qu’elle propose, la chaîne qatarie a enlevé le droit aux pauvres de suivre la Coupe du monde. C’est pour cela que nous avons décidé de brouiller les retransmissions du Mondial 2014 et de détruire le site de beIN Sports. »

Une multitude de comptes YouTube reproduisent la vidéo.
Une multitude de comptes YouTube reproduisent la vidéo.

La vidéo, fidèle aux codes des interventions Anonymous, dupliquée sur plus d’une dizaine de pages YouTube et sous-titrée en arabe vise spécialement le monde arabe. S’adressant à « vous les Arabes », la vidéo les enjoint à « exprimer leur colère » à l’aide du hashtag #beout_sport.

Vers un brouillage des fréquences ?

A noter que beIN Sports avait subi une attaque du même genre lors de la Coupe du monde 2010 qui s’était déroulée en Afrique du Sud. Des pirates avaient brouillé la retransmission et ont obligé les chaînes de changer les fréquences en pleine compétition.

Outre les offres jugées onéreuses que propose beIN Sports, celle-ci a également refusé de commercialiser les extraits des matchs. Historiquement, les chaînes détentrices des droits d’un mondial ont toujours permis aux autres chaînes de diffuser des courts extraits de match en échanges de sommes variant de 5 000 à 10 000 euros.

La campagne #OpHackingCup a déjà commencé

D’autres menaces de la mouvance Anonymous à l’égard du Mondial 2014 et de beIN ont été publiées, dans le cadre d’une campagne d’attaques, qui a même déjà son nom : #OpHackingCup.

Les pirates prétendent ainsi avoir infiltré le site du ministère des Affaires étrangères brésilien et publient sur Internet de nombreux emails confidentiels du gouvernement afin de dénoncer le coût de l’organisation du Mondial.

Le pirate d’Anonymous « Che Commodore », se revendiquant en pointe dans cette campagne, a même dressé la liste des soutiens et sponsors divers du Mondial, susceptibles d’être piratés dans les semaines à venir : Adidas, Coca-Cola, Budweiser, Emirates Airline, ou encore les constructeurs automobiles Kia et Hyundai.