Mondial 2014. Qui faut-il soutenir ?

Photo : DR

Une étude très sérieuse est venue démontrer qu’il était rigoureusement impossible de rester neutre devant un match de football. L’humain, forcément, prend parti, dès le départ ou au cours de la rencontre. On supporte celui qui nous ressemble, celui qui nous fascine ou celui qui nous séduit, c’est selon. En l’absence de notre mountakhab, nous allons donc, pendant un mois, projeter nos fantasmes de gloire sur d’autres pays. Voici pourquoi nous avons inventé l’indice de sympathie footballistique, l’ISF, qui prend en compte des critères culturels, techniques, esthétiques et politiques. Il détermine avec précision le degré d’investissement émotionnel d’un Marocain devant l’équipe concernée. C’est avec fierté que nous vous présentons ci-après les résultats de cette étude complexe.

CUP 2014 (1)

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.