Maroc - Arabie Saoudite : vers un rééquilibrage des échanges ?

Le « Forum des deux royaumes » ambitionne de booster les échanges entre le Maroc et l'Arabie saoudite. 

Par

Mohammed VI et son homologue saoudien Abdallah (photo de 2012). Crédit photo : AFP

C’est le mercredi 4 juin qu’a débuté « le forum des deux royaumes », une rencontre d’affaires entre businessmen marocains et saoudiens à laquelle sont attendus notamment Moulay Hafid Elalamy et Meriem Bensalah et se joindront aux 3 000 hommes d’affaires saoudiens présents a ce forum.  Le but de cet événement est de « promouvoir les échanges » entre les deux pays, qui sont estimés à 23,5 milliards de dirhams en 2013.

Ce « forum des deux royaumes » sera le théâtre de la signature de nombreux accords entre les deux pays.  Un mémorandum d’entente concernant la coopération industrielle et commerciale sera signé durant cet événement qui sera également marqué par la création du fonds d’investissement marocain-saoudien.

Des échanges très inégaux

Les principales exportations marocaines vers le royaume des Saoud sont l’acide phosphorique, les agrumes, les fromages et les conserves de légumes et de poissons. Le total des exportations du Maroc vers l’Arabie Saoudite se chiffrent à 478 millions de dirhams seulement, ce qui fait de l’Arabie Saoudite le 25e client du royaume chérifien. Du coté des importations, l’Arabie saoudite est le 5e fournisseur du Maroc avec un volume d’environ 23 milliards de dirhams.

A noter que  l’Arabie saoudite fait partie des quatre pays membres du Conseil de coopération du Golfe, qui se sont engagés à verser 5 milliards de dollars au Maroc sur une période de quatre ans. Tandis que les Émirats arabes unis et le Qatar ont débloqué la totalité de leurs quotes-parts, l’Arabie Saoudite n’a débloqué que 400 millions de dirhams sur 1,25 milliard. L’aide saoudienne destinée au Maroc a un but spécifique et les quatre accords signés par les deux pays sont censés financer les domaines des barrages, des infrastructures routières et du logement social. A noter que 75 millions de dollars ont été réservés à l’INDH.

Lisez aussi notre dossier : les pétrodollars sont de retour

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé