Mohammed VI, roi le plus riche d’Afrique

Avec une fortune estimée à deux milliards de dollars, le roi Mohammed VI est le souverain le plus riche d’Afrique selon Forbes.

Par

Le roi Mohammed VI assiste en 2014 à une session de l'Assemblée constituante tunisienne, à Tunis en 2014. Crédit: AFP PHOTO / FETHI BELAID

L’hebdomadaire américain Forbes a publié, le mardi 3 juin, son classement des cinq rois les plus riches d’Afrique. Avec une fortune estimée à plus de 2 milliards de dollars, Mohammed VI figure en tête de ce classement. Un pactole essentiellement tiré des investissements qu’il a effectués. Selon l’hebdomadaire américain, la fortune du souverain « provient de son contrôle sur la Société Nationale d’Investissement (SNI) ». Les actifs de la SNI sont estimés à plus de 10 milliards de dollars. La holding détient 48% d’Attijariwafa, la plus grande banque marocaine, et est l’actionnaire majoritaire du géant de la distribution Marjane, de la compagnie minière Managem et de l’operateur téléphonique Inwi.

Les rois du pétrole nigérian

La deuxième place de ce classement est occupée par Oba Obateru Akinrutan qui règne sur Ugbo land, une communauté du sud-ouest du Nigeria.  Akinrutan a accédé au trône en 2009 et est le fondateur d’une des plus grandes compagnies pétrolières du Nigeria, Obatoil, dont il tire sa fortune estimée à 300 millions de dollars.  Le souverain nigérian a lancé son entreprise avec une seule station-service en 1981. Obatoil compte désormais plus de 50 stations-service à travers le Nigeria.

L’un des rivaux d’Akinturan dans le domaine du pétrole est l’Ooni (Roi) Alayeluwa Oba Okunade Sijuwade plus connu sous le nom d’Olebuse II. Il est l’un des fondateurs du Sijuwade Group, un conglomérat ayant des intérêts dans les domaines du gaz et du pétrole, de la construction, et de la promotion immobilière. Le souverain possède également plusieurs propriétés privées au Nigeria et au Royaume-Uni.  Son patrimoine est évalué à « au moins  75 millions de dollars ».

Mohammed VI domine ses concurrents

Le roi Mswatti III du Swaziland occupe la quatrième place du classement. Ses fonds sont estimés « à au moins 50 millions de dollars »,  si l’on se base sur les 50 millions de dollars qu’il reçoit au titre de salaire annuel. Une rémunération acquise aux dépens de la population swazie dont une majorité vit avec 1,25 dollars par jour. Mswatti III contrôle également Tibiyo TakaNgawae, une holding dont les actifs sont estimés à 140 millions de dollars mais qui appartient au peuple swazi. Le souverain swazi est suivi par Otumfuo Osei Tutu II, qui règne sur le royaume Ashanti. Ce dernier pese 10 millions de dollars et a créé son entreprise, Transpotech, qui fournit des équipements miniers a plusieurs compagnies ghanéennes.

La fortune de Mohammed VI est plus de deux fois plus grande que la somme des fortunes de ses quatre « concurrents » réunis.  A noter qu’il n’existe que trois monarchies constitutionnelles (le Maroc, le Swaziland et le Lesotho) en Afrique mais plus d’une centaine de monarques « traditionnels »  sont établis à travers le continent.

article suivant

Harcèlement sexuel à l’université de Settat : cinq professeurs poursuivis, une démission