Le Tumblr qui recueille les violences sexistes

Un Tumblr américain rassemble les témoignages de femmes victimes de violences après qu'elles ont refusé les avances d’hommes.

Par

De la publicité au sexisme ordinaire de la vie quotidienne, le web amplifie les polémiques sur l'omniprésence du sexisme. Ici, la très controversée publicité Dolce&Gabbana de 2007.

Suite à la tuerie de Santa Barbara du 23 mai 2014 au cours de laquelle un Américain a tiré sur plusieurs femmes pour se venger de ses déboires amoureuses, le blog Tumblr « When women refuse » (littéralement « quand les femmes refusent »), compile des histoires de femmes violentées pour avoir dit non à un (ou des) homme(s). Créé le 27 mai, le site compte déjà 290 articles.

Les histoires sont toutes plus effrayantes les unes que les autres. Parmi elles, celle d’une jeune chinoise de 20 ans battue à mort dans un restaurant pour avoir refusé de donner son numéro de téléphone, ou celles d’Américaines assassinées par leurs petits amis pour avoir rompu.

Le but du site est de « montrer que la tuerie de l’université de Santa Barbara n’est pas un acte isolé et le travail d’un seul homme fou furieux qui n’a rien à voir avec la réalité. » Suivant le principe du Tumblr, tous les internautes sont invités à proposer de nouveaux liens.