Un rapport de la CIA confirme l’existence de centres de torture au Maroc – Telquel.ma

Un rapport de la CIA confirme l’existence de centres de torture au Maroc

La commission des services secrets au sénat américain a fait déclassifié, le jeudi 3 avril, un rapport sur les méthodes d’interrogations des présumés terroristes après le 11 septembre. Selon les premiers éléments issus du document, révélé par Al Jazeera, le Maroc serait partie intégrante du système de torture employé par l’administration américaine durant cette période.  

Un résumé d’environ 400 pages du rapport ainsi que les éléments clés de celui-ci ont été déclassifiés suite à une requête du sénat américain, selon Al Jazeera. La publication complète de ces documents ne dépend plus que de la CIA et de la Maison Blanche. Le rapport pourrait être l’un des documents les plus révélateurs des actions du gouvernement américain durant les deux mandats de George W. Bush. A noter que ce dernier avait reconnu l’existence de prisons secrètes en 2006.

10 personnalités  « importantes » en transit à Rabat

Le document original,  long de 6 600 pages,  révèle, selon des sources au sein du sénat américain, que 10 éléments dits « importants » ont été secrètement détenus dans le Camp « Echo » de la base américaine de Guantanamo entre 2003 et 2004. Ces personnalités ont ensuite  été transportées à Rabat avant d’être officiellement réacheminées au centre de détention de Guantanamo en 2006. A noter que le site d’information Mamfakinch,  avait fait état de l’existence d’un centre de torture situé à la frontière des préfectures de Rabat et de Temara près de la forêt de Maamora.  Un document d’Amnesty International datant de 2004 révèle, quant à lui, les méthodes de tortures et les détentions secrètes opérées dans « le centre de détention de Temara »

La localisation du centre de détention de Temara selon Mamfakinch

Le rapport indique que la majorité de la centaine de détenus interpellés par la CIA durant cette période a été détenue dans des prisons secrètes au Maroc et en Afghanistan.  Les détenus étaient sujets à des méthodes de tortures qui n’ont pas été approuvées par le département d’état américain. Le document raconte en détail le séjour de 34 détenus «importants » dans  ces prisons.

Méthodes de torture

Les officiers américains ainsi que leurs associés ont utilisé des méthodes de tortures consignées dans un document du département de justice américain intitulé  Interrogatoire d’un agent d’Al Qaida.  Les méthodes utilisées sont : « la prise d’attention, le walling (ndlr : technique  de torture qui consiste à faire croire au torturé que ces omoplates se brisent en les frappant constamment contre un mur), la prise faciale, claque au visage ( à caractère insultant), le confinement étroit, faire tenir les prisonniers sur un mur, la position de soumission (ndlr : qui consiste à placer un poids entre deux muscles) , remplir la cellule d’insectes et la torture par l’eau (technique qui consiste  à faire suffoquer sa victime dans l’eau).

A noter que lors de sa récente visite au Maroc, le secrétaire d’état américain, John Kerry, a fait référence au rôle « proactif » que jouait le royaume dans la lutte anti-terroriste américaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

article suivant

Après le président, le Conseil de la concurrence retrouve 12 nouveaux membres

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.