Un hôpital dangereux à Chefchaouen

Par

Les syndicats du secteur de la santé crient au scandale. Le 19 janvier, une partie du toit du bloc opératoire de l’hôpital provincial s’est effondrée, et une infirmière a failli en faire les frais. Sur place, des sources médicales affirment que les autorités de la ville ont été à maintes reprises alertées, en vain, quant à l’état de délabrement de l’établissement. Selon les mêmes sources syndicales, plusieurs autres dépendances de l’hôpital accusent de dangereuses fuites d’eau.

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.