Loi de Finances. Boussaïd peut respirer

Par

Malmené au sein de la deuxième chambre qui a voté contre, le gouvernement a réussi à faire passer le projet de Loi de Finances. Il a été voté à une large majorité, en deuxième lecture et en commission à la première chambre, après avoir été « apuré » des amendements introduits par les sénateurs. L’Exécutif a aussi réussi à imposer son amendement sur l’amnistie sur les avoirs des Marocains à l’étranger. Le 25 décembre, en plénière et grâce à la mobilisation des élus de la majorité, tout le projet est passé comme une lettre à la poste.

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.