Affaires Alioua. Obsèques très politiques

Par

Khalid Alioua a (enfin) pu quitter sa cellule pour assister aux obsèques de sa mère, décédée lundi 4 mars à Rabat. L’ex-patron du CIH, poursuivi pour mauvaise gestion et dilapidation de fonds publics, est arrivé au domicile de la défunte vers 17 heures. Le soir même, il s’est réuni avec plusieurs membres du bureau politique de l’USFP, qui ont tous tenu à être présents lors des funérailles organisées mardi 5 mars. Mieux, le roi Mohammed VI a adressé une lettre de condoléances officielle à l’ancien dirigeant ittihadi, qui devait regagner sa cellule après quatre jours de permission.

 

article suivant

De Berkane à Hambourg, le parcours (très particulier) de Aziz Bouhaddouz

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.