Médias. Benkirane sur le gril

Par

Abdelilah Benkirane tente de soigner son image auprès des médias français. Le Chef du gouvernement a en effet accordé une longue interview aux représentants de TV5, RFI et le quotidien Le Monde. 40 minutes durant lesquelles le patron de l’Exécutif marocain a eu à s’exprimer sur les principaux sujets d’actualité. Une prestation contrastée où Abdelilah Benkirane a souvent botté en touche. Le Chef du gouvernement a ainsi affirmé être “incapable de maîtriser tout ce qui se passe dans les prisons” ou de “savoir si un militant du 20 février a été arrêté pour son activisme politique ou pour la détention de drogue”. Concernant l’intervention française au Mali, Benkirane a bien fait comprendre à ses interlocuteurs que le dossier est piloté par le roi en personne. “Je reste cependant convaincu que si les pays voisins, comme l’Algérie, avaient fait leur travail, nous n’aurions même pas eu besoin d’intervention française”, a cependant ajouté le Chef du gouvernement, s’attirant au passage plusieurs critiques dans la presse algérienne. Comme à son habitude, le Chef du gouvernement a également eu quelques expressions malheureuses. “Je ne vais quand même pas tirer les femmes par les cheveux pour les faire rentrer au gouvernement”, a-t-il notamment lancé.

article suivant

Gouvernement : le trio RNI-PAM-Istiqlal accouche d’une Charte commune