Buzz. Google et Yahoo financent le piratage

Par

Google et Yahoo figurent parmi les dix plus grosses sources de revenus des sites de téléchargement illégal. C’est ce que rapporte une étude de l’Anneberg Innovation Lab de l’université de Californie du Sud. Dans ce classement, Google est numéro deux et Yahoo arrive en sixième position. Ce soutien financier s’explique par la publicité que les sociétés génèrent sur les sites pirates. Selon un rapport cosigné par Google en juin 2012, les revenus des sites de téléchargement en P2P proviennent à 86 % de la publicité. Le géant du Web a d’ailleurs déjà comparu devant la justice pour incitation au piratage. Le but de l’étude de l’Anneberg Innovation Lab est de pousser les grosses sociétés à une “une autorégulation des secteurs principaux. Ainsi, l’industrie de la publicité en ligne pourrait faire en sorte qu’il soit plus dur pour les “Kim Dotcom” à travers le monde d’exploiter injustement les artistes.”

 

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.