En attendant Alioua !

Par

Tawfik Ibrahimi et quatre autres accusés dans l’affaire Comanav viennent de bénéficier de la liberté provisoire avec interdiction de quitter le territoire. En détention depuis juin dernier, ils sont poursuivis pour divers chefs d’accusation : constitution de bande criminelle, sabotage d’installations publiques… Cette remise en liberté est de bon augure pour le cas Khalid Alioua. L’ex-ministre et patron du CIH est poursuivi en détention préventive pour une série de délits financiers.

 

article suivant

Les Marocains du programme pour les jeunes leaders africains de la Fondation Obama témoignent

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.