Tolérance zéro

Par

La justice ne prend décidément plus à la légère les affaires de viande avariée. Sept personnes ont été condamnées par le tribunal de Meknès à des peines allant de six mois à cinq ans de prison ferme pour “commercialisation d’abats avariés”. Les prévenus doivent aussi verser des amendes au profit de l’administration des douanes de l’ordre de 1,4 million de dirhams. Un entrepôt a également été fermé, pour une durée de 6 mois.

article suivant

Quand le Maroc battait le Portugal (3-1) en 1986...

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.