Justice. Les greffiers haussent le ton

Par

Rien ne va plus entre les greffiers et leur ministre de tutelle. Après l’évacuation musclée des grévistes de la Cour d’appel de Casablanca, le 15 octobre, de nouvelles confrontations avec les forces de l’ordre ont eu lieu le 19 octobre à Ifrane, où les greffiers mécontents se sont invités à une session du dialogue national sur la réforme de la justice. Résultat, le Syndicat démocratique de la justice, affilié à la FDT, se préparerait à porter plainte contre les ministres de la Justice et de l’Intérieur, responsables selon eux de la répression violente des greffiers grévistes.

article suivant

Pour la première fois en une décennie, le coût du risque baisse pour les banques marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.