Istiqlal. Le sacre de Chabat

Par

Le parti de l’Istiqlal a un nouveau patron. Dimanche 23 septembre, Hamid Chabat succédait à Abbas El Fassi au terme d’une élection sans précédent dans l’histoire de la formation politique. “Ceci est un jour historique, où nous avons réussi à libérer notre parti”, a notamment déclaré Chabat quelques minutes à peine après son élection. Le maire de Fès n’a en effet jamais caché son opposition à l’hégémonie exercée par les membres de la famille El Fassi sur les appareils dirigeants de l’Istiqlal. Cette page semble désormais tournée avec l’élection de 14 nouveaux membres (sympathisants de Chabat) au sein du nouveau comité exécutif, boycotté par certains dirigeants de premier plan comme Nizar Baraka, actuel ministre de l’Economie et des Finances. L’élection de Chabat aura-t-elle des conséquences sur la composition gouvernementale ? Possible, vu que le nouveau secrétaire général a déjà promis de proposer une femme et un Sahraoui au prochain remaniement ministériel et que ses relations avec Abdelilah Benkirane ne sont pas au beau fixe. A suivre !

article suivant

Mhamed Lachkar : “L’armée espagnole a dépossédé beaucoup de familles de leurs terres pour y bâtir des casernes ou autres infrastructures”