Capdema. Aourid accuse !

Par

L’université d’été de l’association Capdema, qui s’est déroulée le week-end du 14 juillet, a tenu toutes ses promesses. Au programme : une radioscopie de la situation politique, sociale et économique du royaume. Invité à s’exprimer lors de cet évènement, Hassan Aourid, ancien porte-parole du Palais, a expliqué que “le processus de réformes enclenché par la nouvelle ère a été détourné à partir de 2001, à travers l’installation d’une monarchie exécutive”. L’ancien camarade de classe de Mohammed VI a, dans ce cadre, fustigé le recours aux ministres technocrates et aux “super-walis”. Aourid a également adressé de vives critiques au PAM, soutenu par l’Etat, et qui a participé à la perversion de la vie politique marocaine. “L’Etat n’a pas vraiment assimilé les enseignements des élections de 2007 et des forts taux d’abstention enregistrés dans plusieurs régions du pays”, conclut Aourid.

 

article suivant

Une proposition de loi du PPS pour améliorer la situation des diplômés chômeurs en 2019

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.